Que devrez-vous savoir de la loi montagne pour garantir la mobilité de votre véhicule en toute saison ?

La loi montagne, entrée en vigueur le 1ᵉʳ novembre 2021, vise à améliorer la circulation et la sécurité sur les routes dans les régions montagneuses, sujettes aux conditions météorologiques hivernales difficiles. Elle concerne 48 départements situés dans des massifs montagneux (Alpes, Corse, Massif central, Massif jurassien, Pyrénées, Massif vosgien) et impose aux conducteurs de s'équiper de pneus hiver ou de chaînes à neige du 1ᵉʳ novembre au 31 mars de chaque année. Quelles sont les obligations et les sanctions prévues par cette loi ? Quels sont les équipements adaptés à votre véhicule et à votre usage ? Découvrez les réponses dans cet article.

À qui s'adresse la loi montagne ?

La loi montagne s'applique à tous les véhicules à quatre roues et plus : véhicules légers, utilitaires, camping-cars, autocars, bus et poids lourds. Si vous voulez plus de détails, L'article doit contenir : tous les détails sont sur le site 1001pneus.fr avec son article sur la loi montagne. Les préfets des départements concernés doivent établir la liste des communes dans lesquelles un équipement des véhicules devient obligatoire en période hivernale, c'est-à-dire du 1ᵉʳ novembre au 31 mars. Cette liste est établie avec et après consultation des élus locaux concernés. Vous pouvez consulter les arrêtés préfectoraux dans les départements concernés.

Les obligations et les sanctions de la loi montagne

Une nouvelle signalisation indique aux usagers de la route les entrées et les sorties de zones montagneuses où l'obligation d'équipements hivernaux s’applique. Un panonceau précise la période hivernale, afin de rappeler aux usagers que ces obligations ne s’appliquent que du 1ᵉʳ novembre au 31 mars.

Dans les zones établies par les préfets, les véhicules doivent détenir dans leur coffre des chaînes à neige métalliques ou des chaussettes à neige permettant d'équiper au moins deux roues motrices. Ou bien, les conducteurs doivent être équipés de 4 pneus hiver, montés sur au moins 2 roues de chaque essieu.

Quelles sont les prévisions pour l'hiver ?

L'appellation « pneu hiver » couvrira l'ensemble des pneus identifiés par l'un des marquages « M+S », « M.S » ou « M&S » ou par la présence conjointe du marquage du « symbole alpin » reconnu sous l'appellation « 3PMSF » (3 Peak Mountain Snow Flake) et de l'un des marquages « M+S », « M.S » ou « M&S ». Par exemple, à partir du 1ᵉʳ novembre 2024, elle couvrira uniquement les pneus identifiés par la présence conjointe du marquage « symbole alpin » reconnu sous l'appellation « 3PMSF » (3 Peak Mountain Snow Flake) et de l'un des marquages « M+S », « M.S » ou « M&S ».

Si les usagers ne respectent pas ces dispositions, ils s'exposent à une amende pouvant aller jusqu'à 135€. Ils peuvent également être immobilisés par les forces de l'ordre jusqu'à ce qu'ils se conforment à la réglementation.

Les équipements adaptés à votre véhicule et à votre usage

Selon le type de votre véhicule et la fréquence de vos déplacements dans les zones montagneuses, vous pouvez choisir entre différents équipements pour respecter la loi montagne.

Les pneus hiver

Ils sont conçus pour offrir une meilleure adhérence sur les routes enneigées ou verglacées. Ils sont dotés d'une gomme plus souple et de lamelles qui augmentent le contact avec le sol. Ils sont aussi plus résistants au froid que les pneus d'été. Ils sont recommandés si vous circulez régulièrement dans des zones dans lesquelles la température descend en dessous de 7°C. Ils doivent être montés sur les quatre roues du véhicule pour garantir une tenue de route optimale. Il est conseillé de les installer dès le début de la période hivernale et de les retirer à la fin, car ils s'usent plus vite sur les routes sèches ou chaudes.

Les pneus 4 saisons

Ces derniers sont des pneus polyvalents qui peuvent être utilisés toute l'année. Ils combinent les caractéristiques des pneus été et des pneus hiver. Ils sont adaptés aux zones où les conditions climatiques sont modérées et où la neige est rare ou faible. Ils sont également homologués pour la loi montagne, à condition qu'ils portent le marquage « symbole alpin » reconnu sous l'appellation « 3PMSF » (3 Peak Mountain Snow Flake) et l'un des marquages « M+S », « M.S » ou « M&S ». Ils présentent l'avantage de ne pas avoir à changer de pneus selon les saisons, mais ils offrent des performances inférieures aux pneus spécifiques.

Les chaînes à neige

Ce sont des dispositifs métalliques qui se fixent sur les pneus pour améliorer leur adhérence sur la neige compacte ou la glace. Elles sont obligatoires sur certains tronçons de route signalés par un panneau spécifique. Elles doivent être installées sur les roues motrices du véhicule, en respectant les instructions du fabricant. Elles doivent être retirées dès que la route n'est plus enneigée ou verglacée, car elles peuvent endommager le revêtement ou le véhicule. Elles sont conseillées si vous circulez occasionnellement dans des zones dans lesquelles la neige est abondante ou épaisse.

Les chaussettes à neige

Il s'agit d'enveloppes textiles qui se placent sur les pneus pour augmenter leur adhérence sur la neige fraîche ou fondue. Elles sont plus faciles à installer et à retirer que les chaînes à neige, mais elles sont moins résistantes et moins efficaces sur la glace. Elles doivent être utilisées sur les roues motrices du véhicule, en respectant les indications du fabricant. Elles doivent être enlevées dès que la route n'est plus enneigée ou verglacée, car elles peuvent se déchirer ou se détériorer. Elles sont recommandées si vous circulez ponctuellement dans des zones dans lesquelles la neige est légère ou fine.

En somme, la loi montage prend en compte tous les conducteurs de véhicule quatre roues circulant dans les montages à une période de l'année. Ainsi, l'utilisation de pneu adéquat est recommandée aux usagers selon les dispositions de la loi.